lundi 24 février 2014

Jonathan Toews, double médaillé olympique

Félicitation à Jonathan Toews, pour sa 2ème médaille d'or du tournoi de hockey olympique masculin à Sotchi, en Russie (la 1ère fut en 2010, à Vancouver). C'est lui qui a ouvert la marque lors du match final contre l'équipe de la Suède, sous les yeux de sa famille. Cette décoration s'ajoute à ses deux bagues de la coupe Stanley (2010, 2013) remportées en qualité de capitaine des Blackhawks de Chicago (repêché en 2006, 3ème choix au total), ses deux trophées Conn Smythe (joueur le plus utile, 2010) et Frank J. Selke (meilleur attaquant défensif, 2013) et sa médaille d'or au Championnat mondial junior en 2007.


(source : Gory Dukor, Reuter, La Presse)


Jonathan (qu'il faut prononcer à la française) Toews est né et a grandi à Winnipeg, Manitoba, d'un père militaire et d'une mère beauceronne. 

LIGNÉE ANCESTRALE (maternelle)

Andrée GILBERT 
Bryan TOEWS
m ?

Michel GILBERT
Pauline TARDIF
m. 23 sept. 1961 St-Joseph-de-Beauce

Léonce GILBERT
Lauréa LESSARD
m. 16 janvier 1929 St-Joseph-de-Beauce

Richard GILBERT
Sophronie DROUIN
m. 26 janvier 1892 St-Joseph-de-Beauce

David GILBERT
Elise BLANCHETTE
m. 12 juin 1866 St-Joseph-de-Beauce

Olivier GILBERT
Geneviève VACHON
m. 8 janvier 1828 St-Joseph-de-Beauce

Pierre GILBERT
Thérèse JACQUES
m. 9 février 1802 St-Joseph-de-Beauce

Joseph-Charles DUPUIS dit GILBERT
Marie-Christine JOBIN
m. 7 février 1763 Charlesbourg

Charles-Gilbert DUPUIS
Marie BRUNET
m. 13 novembre 1741 Ste-Foy

Gilbert DUPUIS
Françoise PETITJEAN
m. Rosnay, dio. Bourges (Indre) Touraine

établie en juin 2010
par Dominique Ritchot


dimanche 12 janvier 2014

Paul Maurice, nouvel entraîneur des Jets de Winnipeg

Paul Maurice est né à Sault Ste-Marie (co. Algoma) Ont. le 30 janvier 1967. Ses parents ont tous deux œuvré dans l’enseignement, au primaire (père) et au secondaire (mère). Il a un frère aîné, Michael et un frère cadet, Shane.

Son ascendance très multi-ethnique : syrienne, irlandaise, canadienne-française.

Ses ancêtres grands-paternels sont arrivés de Syrie au tournant du XXème siècle, dans cette vague d’immigration qui nous a donné quelques commerçants connus comme le fondateur des magasins d’escomptes Rossi. Sa grand-mère paternelle, Marguerite Parent serait née en Ontario. Les parents de Marguerite se sont mariés à Lochiel (co. Glengarry) en 1886. Ses arrières-grands-parents se sont mariés à Ste-Martine (co. Châteauguay) en 1847.

Paul Maurice a débuté sa carrière dans le hockey comme défenseur en 1982 avec les Spitsfires de Windsor (OHL), dont le propriétaire était Peter Karmanos. Il y joue jusqu’en 1988. C’est au cours d’un match qu’il reçoit une rondelle à l’œil droit, ce qui lui occasionne des troubles de vision persistants. C’est d’ailleurs une condition qu’il partage avec son père et son frère cadet, tous deux victimes d’accidents du même genre. 

En 1986, il est choisi par les Flyers de Philadelphie en 252e et dernier choix de la vague de repêchage ; il passe ensuite aux Blues de St. Louis. Il ne jouera jamais dans la LHN, mais se voit plutôt offrir un poste d’entraineur-adjoint. Il choisit de passer au Red Wings Junior à Detroit, aussi détenu par Karmanos (1993-94), qui remportent la coupe J. Ross Robertson en 1994-95. Il devient entraineur des Whalers de Hartford CT, dont la franchise est détenue par Peter Karmanos, en 1996-97. L’équipe est déménagée à Raleigh, Caroline du Nord en 1998, et atteint la finale de la coupe Stanley en 2002 (remportée par les Red Wings de Detroit). Il est remplacé par Peter Laviolette (qui sera plus tard nommé à la barre des Flyers de Philadelphie). En 2005, il devient entraineur des Marlies de Toronto, puis par les Maple Leafs, qui le congédient. En 2008-2009, il revient à la barre des Hurricanes, qui atteignent le quart de finale de la coupe Stanley (remporté par les Bruins de Boston).

Le 12 janvier 2014, il remplace Claude Noël en qualité d'entraîneur-chef des Jets de Winnipeg.

Paul Maurice est marié et père de trois enfants : Sidney, Jake et Luke.


Sources : Sault St. Marie This Week ; CNN Sports Illustrated



Lignée ancestrale : 

MAURICE, Paul
…, Michelle
m. 

MAURICE, Denis
HOGAN, Dolores (Leo & Helen Muldoon)
m. 17 août 1963, South March, Ont.

MACROUSS, Jos-Maurice
PARENT, Marguerite (Antoine & Marguerite Chevrier)
m. 30 juin 1934, Rosemont, Montréal (Ste-Philomène)

MACROUSS, Boosamra
KOURI, Salimie (… & …)
m. vers 1910, Marghioum, Syrie

fils de Elias Macrouss et Kechly Naser, natif de Marghioum en Syrie. Il était marchand. Son épouse, née le 27 octobre 1877, est décédée à Montréal le 25 août 1950.    

Lignée retracée par: Dominique Ritchot
Date: Novembre  2009

samedi 11 janvier 2014

Leo Gaudreault (1902 - 1950) Canadiens de Montréal

Dans toutes ses biographies, on raconte que Leo Gaudreault, qui a joué pour le Canadien de 1927 à 1929 et en 1933, est né à Chicoutimi le 19 octobre 1905.



Notre histoire - Canadiens : Léo Gaudreault

Cependant, le blogue Histoire du hockey au Saguenay Lac Saint-Jean nous apprend que Gaudreault est bel et bien né à Saint-Bruno, au Lac Saint-Jean, où son père, Pitre Gaudreault, opérait le magasin général. La famille s'est installée à Chicoutimi en 1912.


Histoire du hockey au Saguenay Lac-Saint-Jean : Léo Gaudreault

Une recherche dans les registres de la paroisse nous confirme quel cet ailier droit, qui a poursuivi sa carrière avec les Reds de Providence et les Millers de Minneapolis, est né le 19 octobre 1902.



(source : Ancestry, registres de l'état civil, collection Drouin, Saint-Bruno, 1902)

vendredi 11 janvier 2013

Justin Morneau (Minnesota Twins)

(photo : ESPN MPB)

On n'en savait pas beaucoup sur les origines du 1er but des Twins. Dans l'ouvrage Before the Glory : 20 Baseball Heroes Talk About Growing Up and Turning Hard Times into Home Runs des auteurs Bill Staples et Rich Hershlag, Justin Morneau révèle un peu des détails sur ses parents. On apprend que son père, George est né à New Westminster B.C., dernier d'une famille de 11 enfants et que son grand-père était ouvrier dans une scirie. Quant à sa mère, sa famille vivant dans la région de Medecine Hat (Alberta) avant de s'installer en Colombie-Britannique. Même si son père a pratiqué le hockey, en plus du basketball et du volleyball, son sports préféré était le baseball. 

Une recherche dans l'Index de l'état civil en ligne de la Colombie-Britannique a tôt fait de révéler l'identité du grand-père du joueur, qui a été nommé Joueur par excellence et récipiendaire du Bâton d'or en 2008. Il porte le numéro 33, à l'instar de son idole, Patrick Roy, gardien de but des Canadiens de Montréal.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Justin_Morneau
http://espn.go.com/mlb/player/_/id/5379/justin-morneau 


Voici sa lignée :


MORNEAU, George
SINCLAIR, Audra (… & …)
m. 1976, New Westminster B.C.

MORNEAU, Edmond
BÉLANGER, Alice (… & …)
m. 1935, Morinville, Alberta

MORNEAU, Edmond
CANTIN, Rosalie (Pierre & Rosalie Bégin)
m. 9 novembre 1897, St-David (Lévis)

MORNEAU, Pierre
GAGNÉ, Caroline (André & Josephte Huard) veuve Aug. Couture
m. 5 avril 1869, St-Jean-Chrysostôme
1er m. 26 août 1846, St-Jean-Chrysostôme : Marie Bégin

MORNEAU, Pierre
ROBERGE, Louise (Charles & Geneviève Lambert)
m. 1er mars 1824, Lévis

MORNEAU, Charles
GUY, Marie-Charlotte (Jean & Madeleine Bouchard)
m. 6 novembre 1780, La Pocatière

MORNEAU, Jean
PELLETIER, Marie-Reine (Charles & Barbe St-Pierre)
m. 16 novembre 1745, St-Roch-des-Aulnaies

MORNEAU, François
BERNIER, Angélique (Pierre & Françoise Boulay)
m. 24 novembre 1713, Cap St-Ignace

MORNEAU, Jean
TRUD, Geneviève (Mathurin & Marguerite Gareman)
m. ct 28 février 1675 Duquet (Sillery)

MORNEAU, François
MORNET, Marie (François & Catherine Babin)
m. 11 février 1643, Les Sables d’Olonne (Vendée)    

Arquebusier, François Morneau est arrivé en vers 1664 avec son fils Jean. Son ascendance est incertaine en raison de l’absence de filiation dans son acte de mariage. Il serait le fils de Jehan Morneau et Marie Petraud. Il est baptisé le 22 juin 1618 à Notre-Dame-du-Bon-Port des Sables d’Olonne. Son épouse, fille de François Mornet et Catherine Babin, a été baptisée le 14 septembre 1617 dans la même paroisse. Leur fils, Jean, a été baptisé le 13 février 1644. 
(source : fichier origine http://www.fichierorigine.com/detail.php?numero=243012)

Retracée par : Dominique Ritchot      Date : janvier 2013